Société d’Apiculteurs de la Béroche et Environs



2022

Août :
pensez à stimuler ses colonies avant de commencer le premier bloc d'acide formique.
La saison avance malgré la douceur des températures et la lumière diminue. On nettoie et on range le matériel. Les guêpes sont aux aguets autour des ruches.

Juillet : travailler au rucher " à la fraiche" (si on peut...)
Rentrées de station, préparation des nucleus, changements de reines, contrôle de l'infestation varroas
Les colonies poussent déjà les mâles dehors. Attention à la réserve de nourriture dans les corps de ruche !

Juin : ce n'est pas le moment de mollir...
Mise en bocaux, extraction, mise en bocaux, extraction.
Lever des hausses toute la journée demande une réflexion sur sa manière de travailler. Economiser son dos et les gestes inutiles, c'est toujours bien vu.
Cérificateur : la température caniculaire permet de fondre les opercules rincées à l'eau claire à toute vitesse. Profitons-en.

Mai : ne ratons pas le coche, c'est un mois d'intense activité dans les colonies
Première récolte, premiers nucleus et premier essaim si on n'y prend pas garde.
Prévoir ses élevages et le matériel qui va avec; colonie éleveuse comprise.
Ne prenez que le meilleur de votre cheptel pour mener à bien un élevage.
Sortie SABE du dimanche 22 mai : Agroforesterie, Késako ?
L'occasion de visiter le Domaine de Combazin avec Hugues et Isabelle Maurer.
(voir sous notre agenda pour les informations pratiques)

Avril : de 17°c à -1°...
Les premiers colzas sont en fleurs et coiffés de neige.
L'ADD SAR a eu lieu. Les apiculteurs jonglent pour trouver la bonne fenêtre météo.
Organiser des activités demande de la souplesse pour tout le monde.

Mars : le printemps se profile, la lumière augmente chaque jour 
Bien que l'abreuvoir à abeilles ne dégèle qu'à la mi-journée, pensez à le nettoyer et remettre de l'eau à disposition de vos colonies.
Les saules commencent à fleurir dans le bas du canton. 

Février :
premiers pollens ramenés dans les colonies du bas du canton.
En passant à son rucher aux heures chaudes, on visualise directement les colonies les plus actives.
Conseil pour les débutants, aller consulter l'aide-mémoire d'apiservice 4.8.2 Contrôle des déchets
Vous pourrez corroborer vos observations du plateau varroa.


Janvier : "Si il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème..."  devise Shadok
Après une année apicole compliquée, ça s'annonce "muscler" pour les abeilles et les apiculteurs neuchâtelois.
L'inspecteur cantonal est en train de réaliser une carte des mortalités. Plus nos pertes de colonies sont annoncées, plus l'image du terrain sera réaliste.
A bientôt pour l'AG !


"Décembre froid et neigeux amène été riche et heureux"  
Dicton qu'on espère d'actualité, on croise les doigts en attendant la prochaine saison apicole.
Le comité SABE vous souhaite de belles fêtes de fin d'année à toutes et à tous.
Rendez-vous en 2022.


Novembre : Ayez tout votre matériel prêt pour faire le traitement à l'acide oxalique et n'oubliez pas de lester les toits des ruches. C'est toujours rageant de retrouver un toit envolé.
Pour ceux qui ont un rucher-pavillon: pensez à nettoyer les chéneaux, les feuilles mortes ayant la fâcheuse habitude de boucher les descentes d'eau.
Cette année, le manque de fruits et de graines (faînes, noix, noisettes, alises, houx, etc.) vont mettre les oiseaux "à la peine". Aider un peu nos auxiliaires à plumes évitera que les mésanges s'en prennent aux abeilles en tapotant à l'entrée des ruches.


Octobre : Concept du "brunch au grand air" vu par la SABE
Prenez du café à l'italienne, de la soupe du chef, des pains maison au levain, des desserts mythiques; ajouter un feu de bois, quelques bouteilles et l'envie d'être ensemble. Servez chaud !
Plus sérieusement, on continue à contrôler la chute naturelle du varroa et à peaufiner l'hivernage des colonies.


Septembre : Entre la fin du nourrissement et le deuxième bloc d'acide formique, ce n'est pas le moment de mollir. On contrôle la force de la colonie, la quantité de nourriture engrangée, la ponte et la présence de la reine. C'est un mauvais plan que d'être pingre avec ses abeilles. Certains voient de grosses chutes de varroas. Si on veut positiver, c'est que le formique a fait son effet. La lumière a déjà beaucoup baissé, les arbres changent de couleurs, ça sent l'automne.


Juillet & Août : chic, le fare niente des vacances... avec parapluie, veste et bottes pour monter les reines en station. Le résultat des fécondations est tributaire de la météo subie ces 14 jours en altitude ! Vu le peu de travail dans les mielleries, il nous reste du temps pour faire des nucleis les jours de beau.


Juin : Fluctuat nec mergitur. Après les orages de grêle de ces derniers jours, les fleurs sont par terre et les arbres hachés. Durant les accalmies, certaines colonies ont pu profiter des tilleuls. 14°petits degrés ce n'est pas une sinécure au rucher.


Mai : Le muguet fleurit, la saison débute. Les premiers cadres à mâles se découpent et les hausses du bas du canton se remplissent. Premières cellules de reines sur les cadres et premiers essaims ... dans les emplacements privilégiés. La période de froid et de pluie qui a pris le relais met le moral de l'apiculteur en berne et le printemps sur "pause". Les colonies bloquées à l'intérieur rongent leurs freins. Dès que la température sera plus digne d'un mois de mai, les essaims vont sortir.


Avril : la journée de corvées du rucher-école s'est bien déroulée. Tout est gratté, nettoyé tip-top, les vitres changées, les plants de consoude mis en terre, du beau boulot. Les nouveaux ont pu jeter un oeil dans les colonies et ajouter les premières cires. La météo un peu fraîche et venteuse n'a pas empêché la grillade et ses inénarrables desserts... comme quoi les rencontres en présentielles ont de sacrés avantages. Merci à tous, c'était fort sympathique.


Mars : mois des assemblées... ok,  pour le moment tout le monde continue en visio-conférence mais nous allons bientôt pouvoir nous retrouver dehors, cessons de geindre.
La température passe de + 15 degrés à -4 degrés. L'apiculteur s'inquiète en consultant les prévisions et remet sa veste d'hiver; les abeilles profitent des beaux jours pour "aller à l'eau" et chercher du pollen frais. C'est rassurant.


Information Assemblée générale SABE du 13 février 2021

Bonjour à tous,
Aux vues des consignes sanitaires actuelles, nous ne pourrons pas nous rencontrer le samedi 13 février 2021.
Le comité vous propose donc de faire la 97eme assemblée générale sous une forme dématérialisée.
Vous recevrez les informations sur votre adresse e-mail et par courrier.
Nous sommes conscients que cette forme de communication perd énormément en convivialité et en échanges fructueux. En revanche, ceci nous permet de passer à 2021 et de continuer " à faire tourner la baraque" en s'occupant du rucher-école et de nos abeilles.
Le comité au complet se réjouit déjà de vous revoir en vrai autour des ruches une fois que la situation se sera améliorée.

Amitiés, à bientôt,
Votre comité


Février : en vérité, je vous le dis, le printemps arrive ! Le Bois-gentil va fleurir sous peu.
Le samedi 6, les sables jaunes du Sahara ont joué aux premiers pollens en se déposant sur toutes les surfaces. 


Janvier : Faisons fi de la morosité Covid ambiante. Le traitement oxalique a fait tomber encore bien des varroas ce qui est toujours positif. La neige et le froid actuel sont gage d'un hivernage paisible pour nos abeilles. On prépare son matériel et on répare ce qui doit l'être. 
Passez au rucher pour contrôler que tout soit debout d'accord mais laissez vos ruches tranquilles.


En avant toute, cap sur 2021 !

Deux activités sont planifiées cette année, sous réserve du Covid, la journée de corvées du rucher-école le 10 avril et le repas de fin de saison au Lessy le 24 octobre. Nos autres activités et rencontres seront organisées dès que la situation le permettra.