La SABE a été fondée le 9 février 1924 à St-Aubin par des passionnés d'apiculture qui rêvaient d'avoir les coudées franches et d'expérimenter les nouvelles techniques apicoles.

La société possède un petit rucher-école situé sur le domaine du Devens / Addiction Neuchâteloise (St-Aubin-Sauges/NE) qui lui permet de donner des cours pratiques et théoriques. A la belle saison, sur rendez-vous, elle y accueille des classes et des groupes pour des après-midi "découverte de l'apiculture". L'ouverture des colonies, la ruche vitrée, les dégustations de miels, le marquage des reines, etc. ont toujours un franc succès.
La SABE met aussi à disposition de ses débutants "Apideb sans abeilles" une colonie pour faire leurs armes, mains dans les ruches.

Actuellement, elle compte 57 membres actifs dont les ruchers se répartissent des rives des lacs de Neuchâtel et Bienne aux contreforts du Jura. Dix autres collègues apiculteurs nous font aussi l'amitié d'être membres "amis" à la SABE.

Renseignements auprès du secrétaire, Michel Jaccard.

Inscriptions auprès du caissier, Laurent Loeffel.

La cotisation annuelle actuelle est de CHF 72.- (dont CHF 53.- sont reversés à la SAR et CHF 10.- à la FCNA) 


2019 : Et c'est reparti pour un tour !

Janvier le mois des inventaires. Avez-vous assez de cadres de corps neufs en réserve, de feuilles gaufrées, du fil inox et des pointes d'espacement ?

C'est plus facile d'anticiper le travail et les achats que de courir au dernier moment.

Février: mois des obligations fiscales, des assemblées ...
Et surtout : redémarrage de la saison apicole et premiers vrais apports de pollen.
De l'importance d'aller voir nos abeilles, en plein journée, aux heures chaudes. Ressortez votre vieux livre "Au trou de Vol" d'Heinrich Storch et installez-vous à côté de vos ruches. La pertinence de vos observations et des manoeuvres qui en découlent en "valent la chandelle".

Mars et ses belles journées ensoleillées; sortez grattoir et chalumeau pour nettoyer vos fonds de ruche. C'est l'heure de la grande visite de printemps (quand la température le permet) et surtout du bilan de l'hivernage des colonies.

Avril, la nature explose : c'est le temps des premières cires & des premiers cadres à mâles.
Les colonies les plus fortes reçoivent une hausse. Attention toutefois, les changements de température peuvent être encore brutaux, on peut passer de 21° à 3° durant la même semaine. Un trop grand volume à chauffer pour une petite colonie est contreproductif. Chi va piano va sano e va lontano !


Nos dernières activités :

La section de la Béroche et environs en images